Voir aussi : Extreme, extreme, extremé

Français modifier

Étymologie modifier

Du latin extremus (« le plus à l’extérieur »), superlatif de exter, « extérieur ».

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
extrême extrêmes
\ɛks.tʁɛm\

extrême \ɛks.tʁɛm\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est tout à fait au bout, tout à fait le dernier.
  2. (Plus courant) Qui est au dernier point, au plus haut degré.
    • Extrême joie.
    • Amour, désir extrême.
    • Péril extrême.
    • Extrême misère.
  3. (Par extension) Qualifie les moyens énergiques et hasardeux que l’on n’emploie qu’après avoir essayé sans succès tous les autres.
    • Le couvre-feu imposé à la population du Québec comme mesure de prévention de la COVID-19 en frustre plus d’un. C’est vrai, il s’agit d’une mesure extrême. — (Marie-Ève Doyon, Couvre-feu: on a sauté l’étape du last call, Le Journal de Québec, 12 janvier 2021)
  4. (En particulier) Qualifie un parti violent et hasardeux.
    • Cela dit, à l'intérieur de l'alliance centriste, chacun essaie de conquérir la position la plus forte, ce qui le conduit à s’appuyer dans une certaine mesure sur le parti extrême correspondant à sa tendance. — (Maurice Duverger, Sociologie politique, Paris : Presses universitaires de France, 1964, page 162)
    • Tout à la fois thriller haletant et chronique d’une Amérique en crise, le dernier roman de Douglas Kennedy nous plonge dans les réalités socio-économiques d’un pays où les idéologies extrêmes s’affrontent violemment. — (France Mutuelle Magazine, n° 174, octobre-novembre-décembre 2022, page 63)
  5. Qui est excessif ; qui ne garde aucune mesure ; qui donne toujours dans l’excès.
    • Qu'on y ajoute une liberté extrême laissée aux enfants qui sortent sans solliciter la permission, se déplacent dans la classe à leur gré, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L’empressement des envoyés des puissances pour venir adresser leurs félicitations à la cour des Tuileries avait été extrême. — (Albert Mansfeld, Napoléon III, Paris, 1861, volume 2, page 301)
    • Le service vante la défense de la liberté d'expression, accueillant des discours extrêmes, rejetés par les plateformes généralistes comme Facebook et Twitter. — (Next INpact, Gab, le Twitter de la droite américaine, « contraint » de fermer, 29 octobre 2018 → lire en ligne)
  6. (Vieilli) Qui partage un segment selon une règle proportionnelle.
    • Il faut couper selon la moyenne & extrême raison. — (Euclide, les éléments, Livre VI, proposition 30)

Synonymes modifier

Hyponymes modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
extrême extrêmes
\ɛks.tʁɛm\

extrême \ɛks.tʁɛm\ masculin

  1. Ce qui est opposé, contraire.
    • Le froid et le chaud sont les deux extrêmes.
    • Si l'on suit les magazines de mode, la garde-robe de la fashion victim devrait changer toutes les semaines en passant d'un extrême à un autre, du rose au bleu canard qui seront complètement démodés dans un mois. — (Bénédicte Régimont, La very stylish girl, Éditions Open Way, 2005)
    • (Sens figuré) La prodigalité et l’avarice sont les deux extrêmes.
  2. (Politique) Parti situé aux extrémités du spectre politique. (Cf. extrême gauche et extrême droite.)
    • En désespoir de cause, la population se tourne vers les extrêmes.
  3. (Mathématiques) Le premier ou le dernier terme d’une proportion.
    • Dans toute proportion arithmétique, le produit des extrêmes est égal à celui des moyens. (Produit en croix)
  4. (Vieilli) (Logique) L'un des deux termes du syllogisme, le grand ou le petit, par opposition au moyen.

Dérivés modifier

Proverbes et phrases toutes faites modifier

Antonymes modifier

(2)

Prononciation modifier



Notes modifier

Le mot extrême se prononce aussi [ɛks.tʁɛm] en français québécois, [ɛks.tʁaɪ̯m] n’existe pas.

Références modifier