Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de extraordinaire avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

extraordinairement \ɛk.stʁa.ɔʁ.di.nɛʁ.mɑ̃\

  1. D’une façon contraire à l’usage, à la règle ordinaire, à l’ordre accoutumé.
    • La commune de Nouan sur Loire, département de Loir et Cher , est autorisée à s'imposer extraordinairement, en centimes additionnels à ses contributions directes , la somme de huit cent soixante-six francs, pour être employée à réparer l'église et le presbytère. — (Projet de loi concernant les aliénations, […], demandées par diverses communes, séance du 13 janvier 1810, Corps législatif, extrait du registre des minutes de la Secrétairie d’État, 7 février 1810, p.19)
    • Les circonstances qui pourraient survenir extraordinairement.
  2. D’une façon extraordinaire, par extraordinaire.
    • Ceux qui ont reçu extraordinairement, doivent espérer extraordinairement. — (Blaise Pascal, dans COUSIN.)
    • Le jour de la fête de Vesta, le temple était ouvert extraordinairement [il n'y avait aucun endroit du temple où l’on ne pût entrer]. — (Historique des Vestales, dans DESFONTAINES)
    • Tout ceci me paraît un songe, mais la vie humaine est-elle autre chose ? je rêve plus extraordinairement qu’un autre et voilà tout. — (Cazotte, le Diable amoureux, ch. x.)
  3. Extrêmement, au-delà de la mesure ordinaire.
    • Il est extraordinairement riche.
    • Ce garçon-là m’aime extraordinairement. — (d'Ancourt, Été des coquettes, sc. 14.)
  4. (Avec de) Extrêmement beaucoup de.
    • Sans argent, beaucoup d’argent, extraordinairement d’argent, rien ne compte. — (Julien Thoulet, L’océan, 1904, p. 182)
  5. (Vieilli) Bizarrement, d’une manière choquante.
    • Elle est coiffée fort extraordinairement.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier