Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1884) De fête avec le suffixe -ard. Sans rapport étymologique[1] avec le plus ancien faitard, fetard (« nonchalant, paresseux »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin fêtard
\fɛ.taʁ\

fêtards
\fɛ.taʁ\
Féminin fêtarde
\fɛ.taʁd\
fêtardes
\fɛ.taʁd\

fêtard \fɛ.taʁ\ masculin

  1. Qui aime faire la fête.

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fêtard fêtards
\fɛ.taʁ\

fêtard \fɛ.taʁ\ masculin (pour une femme on dit : fêtarde)

  1. Homme aimant faire la fête, cherchant le plaisir, parfois jusqu’à la débauche.
    • C’est le dimanche du carnaval. […]. Les autos passent, remplies de fêtards qui s’envoient des confetti ; les jeunes aspergent les femmes de parfum. — (Albert Londres, L’Homme qui s’évada, Les éditions de France, 1928, page 163)
    • Un goût comique du noctambulisme anime toutes sorte de fêtards départementaux qui rêvent de Montmartre… — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les hommes ne valaient pas mieux avec des pantalons moulants et leur nuque longue, coiffés comme des hommes d’affaires devant mais comme des fêtards derrière, ou parfois l’inverse. — (Melissa de la Cruz, Les Sorcières de North Hampton, tome 2 : Le Doux baiser du serpent, traduit de l’anglais (USA) par Hélène Bury, Paris : Orbit, 2013, chapitre 19)
    • Écoutez l’histoire affreuse
      L’aventure douloureuse
      D’un fêtard
      Qui chaqu’ soir
      Rentrait tard
      Dans son appartement d’lav’nue Mozart.
      — (Boris Vian, Le Fêtard, 1958)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier