Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de fête et de mort (dans le sens de « personne décédée »). En France, cette fête, créée par Odilon de Cluny, fut célébrée pour la première fois le 2 novembre 998.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
fête des morts fêtes des morts
\fɛt de mɔʁ \

fête des morts \fɛt de mɔʁ\ féminin

  1. (Religion) Le jour qui suit la Toussaint et que l’Église consacre à la commémoration des fidèles défunts.
    • L’église chrétienne va transformer les fantômes et les revenants en âmes en peine en même temps qu’elle met en place le Purgatoire entre l’Enfer et le Paradis. Les morts ont besoin des vivants et les moines de Cluny mettent en place la fête des morts. — (Claude Nachin, Les fantômes de l’âme: à propos des héritages psychiques, 1993, page 21)
    • Non, la Toussaint, fêtée le 1er novembre, n'est pas la fête des morts, contrairement à ce que l'on dit généralement. Le jour des morts a lieu le 2 novembre et a été créé à la fin du Xe siècle par Odilon, abbé de Cluny. — (Valérie Zaleski, ‎Christine Pellistrandi, ‎Philippe Haddad, Les fêtes religieuses, 2015)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier