FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De la prononciation de fasciste.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
fachiste fachistes
\fa.ʃist\

fachiste \fa.ʃist\ masculin et féminin identiques

  1. (Politique) Qui est propre au fascisme mussolinien.
    • Récusera-t-on aussi « le docteur angélique » en le traitant de fachiste, parce qu'il est né en Italie près de Naples ? — (Auguste Félix Charles de Beaupoil Saint-Aulaire, La renaissance de l'Espagne, Plon, 1938, page 116)
    • Mais l'Italie était fachiste, direz-vous. Et puis après ? Si elle était antiboche ? Fachiste ou non, vous l'avez ruée dans les bras de Hitler. — (Charles Maurras, ‎Votre bel aujourd’hui: dernière lettre à Monsieur Vincent Auriol, président de la IVe République, Librairie Arthème Fayard, 1953, p. 444)
  2. (Par extension) Qui utilise les méthodes du fascisme ; qui est totalitaire.
    • Fachiste ou non, vous l'avez ruée dans les bras dé Hitler. D’ailleurs, la Belgique n’était pas fachiste. Elle mettait le fasciste Degrelle en minorité. — (Charles Maurras, Votre bel aujourd’hui: dernière lettre à Monsieur Vincent Auriol, président de la IVe République, Librairie Arthème Fayard, 1953, page 444)
    • Depuis, le gouvernement fachiste chinois, pour lutter contre le Bouddhisme, a favorisé l’implantation au Tibet de colons fanatiques (note 57) et autres gens malcommodes à vivre. — (Richard Trigaux, Épistémologie générale, Éditions Publibook, 2002, page 300)
  3. (Par extension)(Injurieux) Qualificatif polémique donné à toute personne, à tout groupe de personnes, ou à leurs théories, par leurs adversaires afin de les diaboliser, de les discréditer.
    • Tout ça, c'est réactionnaire, « fachiste », cagoulard et compagnie, surenchérissait Staline. T’es pas de mon avis, Vigouroux ? — (René Fallet, Il était un petit navire, Denoël, 1962, page 108)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fachiste fachistes
\fa.ʃist\

fachiste \fa.ʃist\ masculin et féminin identiques

  1. Membre du mouvement et du régime fachiste italien de 1922 à 1945.
    • Mes renseignements particuliers m'invitent à écrire que les fachistes hitlériens tenteront un coup de force dans le Canada d’ici 1940. Qu’en pensent les fachistes mussoliniens? Et que fait donc la grosse Démocratie? — (Claude-Henri Grignon, Les pamphlets de Valdombre : Dec. 1937-Nov. 1938, 1937, page 95)
  2. Tout partisan du fascisme.
    • Révolution communiste, bien entendu, mais qui — si elle surprend au lit le ministre de l'intérieur Rocquin — ne trouve pas les Fachistes désarmés, malgré l’affaire des cagoulards. — (Mercure de France, 1938, volume 287, page 154)
  3. (Par extension) Désignation polémique donné à toute personne, à tout groupe de personnes, ou à leurs théories, par leurs adversaires afin de les diaboliser, de les discréditer.
    • Cette agression honteuse, sur les achèvements du peuple travailleur à la R.A.U. qui construit un pays pacifique progressif, ne peut être commis que par les fachistes israéliens. — (L’Amérique a tué nos ouvriers, République arabe unie - Syndicat Général des travailleurs aux industries techniques, métalliques et électriques, 1970, page 59)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier