Français modifier

Étymologie modifier

(XVIIe siècle) [1] dans le sens de jeton ; (XIXe siècle) [1] dans le sens de papier, billet. Le radical serait une onomatopée [1] avec un suffixe -iot.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
fafiot fafiots
\fa.fjo\

fafiot \fa.fjo\ masculin

  1. (Argot) Billet de banque.
    • Et l’homme, bouleversé, saluant, saisissant le billet, l’examina. – Cinq cents francs ! reprit-il, ébahi. Et il bégaya à demi-voix : Un fafiot sérieux ! — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • — Le v’là, dit Nane, ton époux. Même qu’il est payé de ses sueurs, comme tu vois. Et tu sais, tu peux prendre les fafiots sans remords : l’électricien ne m’a pas volée. Pas un court-circuit, ma chère ! — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • […], quand une nuit v’là l’Dudule qui rapplique, les fouilles pleines de fafiots et d’perlouses, qui pose tout ça d’ssus l’plume et qui m’regarde. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Maintenant, il subodorait, d’un groin irrité, le fafiot libérateur, le magique et fastueux billet de cinquante qui permettrait à la maisonnée de bouffer raisonnablement deux ou trois fois dans la semaine. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 10)
    • Qu'elle a remplacé dans votre sacoche, les bank-notes par des fafiots passablement bien imités, et qu'elle s'est empressée de substituer au mien, un bon billet, au lieu d'aller prendre conseil chez le changeur. — (Jean Ray, Harry Dickson, L'Effroyable Fiancé, 1932)
  2. (Argot) Anti-sèche.
  3. (Argot) Papier écrit, note quelconque.

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier