Voir aussi : Faille, faillé, fâille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (Vers 1130) Déverbal sans suffixe de faillir.
(Nom commun 2) De l’ancien français faille d’étymologie obscure :
  1. Le moyen néerlandais falie est probablement emprunté au français ;
  2. Il pourrait être dérivé du précédent avec la même dérivation sémantique qui donne fichu (« étoffe négligemment posée sur les épaules, la tête »).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
faille failles
\faj\
 
La faille de San Andreas. (1)

faille \faj\ féminin

  1. (Géologie) Fracture, fissure avec rejet des deux blocs situés de part et d’autre de la cassure.
    • Certains minéraux peuvent cristalliser entre les fragments des roches brisées dans les zones de failles.
    • La faille de San Andreas traverse la Californie.
  2. Défaut, faiblesse.
    • La possibilité de la mort (ou plutôt la conscience que la mort pouvait surgir à n’importe quel moment) entra dans la vie de Lucile au cours de l’été 1954, à la veille de ses huit ans. Désormais, l’idée de la mort ferait partie de Lucile, une faille, ou plutôt une empreinte, indélébile, comme plus tard la montre ronde aux traits épais qu’elle ferait tatouer à son poignet. — (Delphine de Vigan, Rien ne s’oppose à la nuit, J.-C. Lattès, 2011)
    • De mon côté, maintenant que j'ai décodé ses pratiques, je suis en mesure d'exploiter ses failles pour mieux s'en servir. — (Richard Di Domenico, Moi, Lautrec / docteur litho - mister ribaud, Editions Phi, 2021)
  3. (En particulier) Point faible qui permet une attaque.
    • Rien dans ses agissements, ses relations, n’était douteux. Plusieurs heures durant, vingt limiers du Bureau Central avaient travaillé d’arrache-pied sur cette matière, cherchant la faille par où pourrait s’insinuer le soupçon. Pour aboutir à délivrer vingt certificats de bonne vie et mœurs… — (Léo Malet, Johnny Metal et le dé de jade, Paris : G. Ventillard, 1947 & Paris : Fleuve Noir, 1984, chapitre 17)
    • Efficace et sans faille au cours de cette session, la ministre a obtenu une entente très importante avec les infirmières. — (Rémi Nadeau, Voici les bulletins de session des élus à l'Assemblée nationale, Le Journal de Québec, 12 décembre 2020)
  4. (Informatique) Faiblesse dans un système informatique permettant à un attaquant de porter atteinte à l’intégrité de ce système.
    • Une faille de sécurité informatique

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
faille failles
\faj\

faille \faj\ féminin

  1. Étoffe de soie ou de rayonne, à gros grain formant des côtes.
    • Le corsage est montant, à basque plate rouleautée au contour, et la manche a son parement orné d'un nœud en faille. — (« Explications de la gravure noire pages 174 et 175 », dans le Journal des demoiselles et Petit courrier des dames réunis, n° 15 (2e semestre) du 13 novembre 1875, page 171)
    • Oh ! cette faille à cinq francs soixante ! murmura Denise, étonnée devant le Paris-Bonheur. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Elle était habillée, sous sa mantille, d’un flot de velours noir qui, par un rattrapé oblique, découvrait en un large triangle le bas d’une jupe de faille blanche. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 61)
    • Je paradais, fière de mes onze ans, de ma chevelure de petite Ève et de ma robe rose, fort contente de toutes choses, sauf quand je regardais ma sœur tremblante de faiblesse nerveuse, toute petite, accablée de faille et de tulle blancs, pâle et qui levait sa singulière figure mongole, défaillante, soumise au point que j’en eus honte, vers un inconnu… — (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 113)
    • Il y avait également de l’autre côté d’une table, et éclairé par deux candélabres à trois bougies, un deuxième personnage très militaire, malgré une belle cravate de faille car, au-dessus de la cravate, le visage était marqué d’une longue cicatrice qui allait d’une joue à l’autre en ébréchant le nez. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 120)
  2. Voile ou mantille fait(e) dans cette étoffe.
    • Vers les six heures, nous étions à Anvers, qui n’a plus sa physionomie caractéristique d’autrefois, ses maisons roses, vert-pomme, ventre de biche, jaune-serin, lilas ; ses madones au coin des rues ; ses grands Christs porte-lanternes, peinturlurés à l’espagnole et si lugubres le soir ; et ses femmes encapuchonnées de la faille, l’antique mantille flamande. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, pages 186-187)
    • Les femmes de Bruxelles portent la faille, presque la mantille, ce qui les drape admirablement. — (Hugo, Fr. et Belg., 1885)

TraductionsModifier

Forme de verbe 1 Modifier

Voir la conjugaison du verbe falloir
Subjonctif Présent
qu’il faille
Imparfait

faille \faj\

  1. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de falloir.
    • Angèle. — […] Eh bien… tu ne les lis pas ?
      Ribadier. — Quoi ?
      Angèle. — Tes lettres.
      /Ribadier. — Eh bien ! J’ai le temps.
      Angèle. — Pourquoi tu as le temps ? Il y a donc quelque chose que tu ne veux pas me montrer qu’il faille que je sois partie pour que tu les ouvres !
      — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, acte I, scène 4)
    • Qu’il faille lutter contre les changements climatiques ne fait pas de doute. — (Mathieu Bock-Côté, Si on gratte un peu, QS ne change pas, Le Journal de Québec, 24 novembre 2021)

Forme de verbe 2Modifier

Voir la conjugaison du verbe faillir
Subjonctif Présent que je faille
qu’il faille
Imparfait

faille \faj\

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de faillir.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de faillir.

Forme de verbe 3Modifier

Voir la conjugaison du verbe failler
Indicatif Présent je me faille
il/elle/on se faille
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je me faille
qu’il/elle/on se faille
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
faille-toi

faille \faj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de failler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de failler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de failler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de failler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de failler.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • faille sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) Déverbal de faillir.
(Nom commun 2) Du latin facula → voir falla en catalan.
(Nom commun 3) Voir ci-dessus.

Nom commun 1 Modifier

faille \Prononciation ?\ féminin

  1. Faute, manque.
    • faire faille de, manquer de.
  2. Mensonge, tromperie.
    • si c'est vérité ou faille.

VariantesModifier

SynonymesModifier

Nom commun 2Modifier

faille \Prononciation ?\ féminin

  1. Torche.
    • une faille enflammee.

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun 3Modifier

faille \Prononciation ?\ féminin

  1. Faille, morceau d’étoffe carré qui se pose sur la tête, fichu.
    • si que la teste est en la faille
      et la coue en la cheveçaille.

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français faille.

Nom commun Modifier

Indénombrable
faille
\ˈfī(-ə)l\

faille (Indénombrable)

  1. (Textile) Faille, tissu de soie, coton ou rayonne avec de légères côtes.

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
faille failles
\Prononciation ?\

faille \faj\ ou \fɛj\ féminin (graphie ABCD)

  1. (Côtes-d’Armor) (Botanique) Feuille.
  2. (Côtes-d’Armor) (Papeterie) Feuille.

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2 novembre 2007, Broché, 1000 pages, ISBN 978-2906064645, page 262