Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir faire et bombance

Locution verbale Modifier

faire bombance \fɛʁ bɔ̃.bɑ̃s\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Manger abondamment, généralement dans une fête.
    • Quelquefois, pour faire bombance, il faut frapper chez le voisin. — (Johann Wolfgang von Goethe, Faust ; traduction A. de Polignac)
    • Des chocs répétés, le bruit d’une masse volumineuse frappant l’eau lui indiquèrent qu’ils étaient près d’un bras du fleuve ou d’un arroyo en crue. À la saison des pluies le déluge faisait tomber des branches les insectes par milliers, et les poissons faisaient bombance. Ils sautaient de joie, repus et satisfaits. — (Luis Sepúlveda, Le Vieux qui lisait des romans d’amour, 1988. Traduit de l’espagnol (Chili) par François Maspero, 2002, p. 90)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier