Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

→ voir faire, chauffer et carte bleue ; dans cette expression, la chaleur serait liée soit à l’augmentation de température d’un outil utilisé, qui accumule donc la chaleur corporelle de l’utilisateur, soit à la chaleur dégagée par effet Joule de tout appareil électronique, dont ceux utilisés pour les cartes bleues.

Locution verbale Modifier

faire chauffer la carte bleue \fɛʁ ʃo.fe la kaʁ.tə blø\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) Dépenser de l’argent immodérément.
    • La photographe me raconte sa visite chez Gee et Virginia qui cumulent à deux, trois cent cinquante mille dollars par an (six fois le salaire national médian), une somme. Et pourtant, c’est tout juste ce qui permet d’entrer dans la classe moyenne pour ce couple avec trois enfants, probablement parmi les mieux dotés de l’ouvrage photo : « ils ne vivent pas du tout dans l’opulence des gens qui peuvent sortir pour faire chauffer la carte bleue et remplir la maison de meubles », m’explique la photographe. — (Mais où va le Web ?, Mary Beth Meehan : derrière les clichés de la Silicon Valley, 12 novembre 2018 → lire en ligne)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « faire chauffer la carte bleue [Prononciation ?] »