Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de faire, flèche et bois.

Locution verbale Modifier

faire flèche de tout bois \fɛʁ flɛʃ də tu bwa\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Mettre en œuvre tout ce que l’on peut, pour réussir dans une entreprise.
    • Cet homme disait vrai : industriel pratique, avisé commerçant, il faisait flèche de tout bois et marchandise de toute substance. — (Alphonse Allais, Amours, Délices et Orgues : Le Charcutier pratique, Paul Ollendorff, 1898, p. 159)
    • Les apologistes de l’astrologie font flèche de tout bois et englobent dans leur cercle de supporteurs de nombreuses personnalités incluant Jung. Pourtant, ce dernier se défend clairement de donner sa caution à l’art astrologique […]. — (Les grands esprits manipulés par les astrologues, dans Le Québec sceptique, n° 56, p. 29, printemps 2005)

SynonymesModifier

NotesModifier

La locution est attestée dès 1762, dans le tome premier (A-K) de la quatrième édition du Dictionnaire de l’Académie françoise, en page 751, à l'article « FLÈCHE ». Les académiciens rapprochaient alors cette locution :

  • de l’adage « Un homme ne sait plus de quel bois faire flèche », signifiant qu’il ne sait plus « quel ordre mettre dans ses affaires », « où trouver de quoi vivre », « de quel moyen se servir pour arriver à ses fins » ; la sixième édition du Dictionnaire, en 1835 (tome premier, A-H, en page 767) précisait la définition de ce proverbe, signalé sous la forme « ne savoir plus de quel bois faire flèche » : « ne savoir plus à quel moyen recourir », « être dans une grande nécessité » ou « ne savoir plus comment subsister » ;
  • du proverbe « tout bois n’est pas bon à faire flèche », signifiant que « tout homme n’est pas propre à faire la chose dont il s’agit » ; l'édition de 1835 du Dictionnaire précisait la définition de ce dernier proverbe : « Il faut savoir distinguer et choisir les personnes et les moyens qu’on veut employer. »

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier