Français modifier

Étymologie modifier

 Composé de faire et de gras.

Locution verbale modifier

faire gras \fɛʁ ɡʁa\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Manger de la viande.
    • — « Seigneur, mon Dieu, l’abbé Picou a fait gras un vendredi avec un nid de roi bertaut »... — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • — Il ne ruine pas ses neveux ; il paraît que la pauvre petite ne fait pas gras tous les jours… — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 34)
    • Puis le dimanche arrive, Michael-Ange fait gras pour la première fois depuis des mois, un agneau délicieux, cuit par le boulanger son voisin. — (Mathias Enard, Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, Actes Sud, collection « Babel » n° 1153, 2010, page 135)
  2. (Familier) (Belgique) Faire une chaleur humide et étouffante, faire lourd.

Antonymes modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier