Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

faire honneur \fɛʁ ɔ.nœʁ\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) Se conduire de manière excellente dans une situation délicate.
  2. Se conduire de façon à garantir la bonne réputation d’une autre personne ou organisation auxquels on est lié.
    • Avec sa performance, elle a fait honneur à son équipe et à sa ville natale.
    • Pour faire honneur à ses hôtes, il a repris deux fois de chaque plat.
  3. (Par extension) Bien manger dans un repas et témoigner par là qu’on le trouve bon.
    • Les autres convives européens ou asiatiques sont installés passim, avec l’évidente intention de faire honneur à ce repas. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le maître-d’école fit même un joli discours en réponse à cette santé, et chacun fit honneur aux mets appétissants préparés par madame Montépel, qui avait la réputation d’être la meilleure « fricoteuse » des environs. — (Honoré Beaugrand, Jeanne la fileuse: épisode de l’émigration franco-canadienne aux États-Unis, 1878, Fides, 1980, p. 97)
  4. Attribuer une chose à quelqu’un.
    • On lui fait honneur d’un sentiment qu’il ne connut jamais.
    • Il se faisait honneur d’un ouvrage qui n’était point de lui.
  5. Respecter les obligations que l’on a contractées ; remplir ses engagements.
    • Faire honneur à ses affaires, à ses engagements.
    • Faire honneur à une lettre de change, faire honneur à sa signature, etc.

DérivésModifier

RéférencesModifier