Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

faire la part du feu \fɛʁ la paʁ dy fø\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Faire un compromis, laisser tomber l’accessoire afin de préserver l’essentiel.
    • Que veux-tu ? Ce n’était pas un homme à faire la part du feu. Il m’a répété cent fois que la lutte contre ce qu’il appelait la férocité des hommes et la bêtise du sort était menée en dépit du bon sens, qu’on ne guérirait pas la société de l’injustice — qui tuerait l’une tuerait l’autre. — (Georges Bernanos, Journal d’un curé de campagne, 1936, p. 101)
    • Il peut s'agir aussi d'un mode d’action magique : conjurer le mauvais sort, écarter la sale histoire qui nous menace en exécutant cette sale histoire en petit et exprès, tout comme s'il s'agissait de régler une facture à bon compte, de sacrifier la partie pour être quitte du tout, de faire la part du feu et de laisser joyeusement flamber les écuries. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 87.)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • Le thésaurus feu en français  

TraductionsModifier

PrononciationModifier