faire la queue

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de faire et de queue.

Locution verbale Modifier

 
Des personnes faisant la queue.

faire la queue \fɛʁ la kø\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Être dans une file d’attente avant d’être servi.
    • L'agaçant, c'est qu'il faut toujours et partout faire la queue : à l'entrée des cinoches comme à la sortie des cimetières ! — (San Antonio, Réflexions définitives sur l'au-delà , S-A 9 , Fleuve noir, 2000)
    • […] il vit dans des forteresses protégées, voyage dans des voitures blindées, se déplace entouré par ses gorilles, si bien qu'il ne voit la population que de loin, et il ne lui arrive jamais de faire ses courses au supermarché ni la queue à un guichet de la mairie. — (Umberto Eco, « La caste des parias », 2012, dans Chroniques d'une société liquide, traduites de l'italien par Myriem Bouzaher, Éditions Bernard Grasset, 2017)
    • Des larmes sont apparues dans ses yeux , il se pensait totalement oublié et découvrait que des gens à Paris faisaient la queue pour voir ses films. — (Jean-Claude Carrière, Le goût du burlesque, Télérama n° 3557, 14 mars 2018, page 85)
  2. Se ranger par ordre, les uns derrière les autres, afin de passer chacun à son tour à une audience, à une distribution, etc.
    • Les hommes se déshabillent pour se laver et font la queue aux pompes; la plaisanterie habituelle est d'éclabousser Ragueton, qui a des pantoufles en tapisserie. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier