Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

"Ça fait la rue Michel". Liée directement à une autre expression : "Ça fait le compte", d'où le lien, par un jeu de mots, avec la rue Michel-le-Comte à Paris.

Locution verbale Modifier

faire la rue Michel \Prononciation ?\ intransitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Familier) (Argot) Suffire, faire l’affaire, convenir.
    • Qu'est-ce que tu crois, mec, j'ai du fric de côté. Pas assez pour s'installer à deux, mais avec ce qu'on va ramasser ça devrait faire la rue Michel, et à nous les « Amériques »... — (Jacques Risser, Entre fauves, Gallimard, 1970, page 175)
    • Elle a du bien, ma vieille. C'est pas la fortune des Kennedy, mais en drivant l'osier convenablement, ça peut faire la rue Michel, comme on dit dans son bled. — (Frédéric Dard, San Antonio : Laissez pousser les asperges, Fleuve Noir, 1985)
    • La veille, comme toutes les veilles, Ludo a raté le tiercé, le quarté, le quinté et tutti quanti. Il lui manque toujours le bon bourrin pour « faire la rue Michel ». — (Claude Reboul, Piazza Beaubourg : Les Tribulations du Saltimbanque, Dagorno, 1993, page 44)

TraductionsModifier

→ voir convenir

PrononciationModifier