Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) → voir faire, le et mort

Locution verbale Modifier

faire le mort \fɛʁ lə mɔʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Au sens propre) Faire semblant d’être mort (en restant immobile, en bloquant sa respiration…).
  2. (Figuré) Ne plus donner de nouvelles, de signe de vie, ne pas se manifester (par volonté ou par ruse).
    • Avant la venue de l’huissier, tu as certainement reçu des papiers, il fallait te bouger à ce moment là. Tu aurais dû revoir le juge du divorce. Je sais que ça peut être long, mais le pire qu’on puisse faire, c’est faire le mort en espérant que les choses s’arrêteront toutes seules. — (http://fr.answers.yahoo.com)
    • Faire le mort si on doit de l’argent n’est pas conseillé, car lorsque c’est transmis à une étude d’huissiers, les frais montent de façon spectaculaire. — (« Sogecor ? », forum auFeminin, message envoyé le 7 mars 2008)
  3. (Cartes à jouer) Ne pas jouer une donne, lors d'une partie de tarot avec trop de participants. Faire le mort se fait à tour de rôle
    • Ainsi dans ce type de partie chacun son tour un joueur fait le mort.— ([www.jeutarot.org/faire-mort/ Jouer avec un mort])

NotesModifier

Pour une femme, on dit aussi faire le mort. Cependant, on rencontre parfois faire la morte.
    • […] j’ai déjà eu une lettre de ce genre par un ex fournisseur du câble qui me réclamait de l’argent injustifié. La lettre était signée par un cabinet d’huissier de justice, arrivée sans recommandé. J’ai demandé sur xxx.com, on m’a conseillé de faire la morte. — (http://www.emule-france.com/forum/lofiversion/index.php?t77044.html [LIEN MORT ?])
    • D’ailleurs, après leur coup d’éclat, les forces spéciales faisaient le mort, […]. — (Jean Joubert, L’Homme de sable, Grasset, p. 223)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier