faire montre de

(Redirigé depuis faire montre)

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution verbale Modifier

faire montre de \fɛʁ mɔ̃.tʁə də\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Soutenu) Montrer ; afficher ; étaler.
    • Et l’agent, se voyant observé, ne songea plus qu’à faire montre de son autorité. — (Anatole France, Crainquebille dans Opinions sociales, G. Bellais, 1902)
    • Jonathan savait par expérience que son maître était doué d’un cœur excellent, et lui pardonnerait bien vite le passé, pourvu qu’il fît montre de quelque dévouement. — (Gustave Le Rouge et Gustave Guitton, La Princesse des airs, 1902, 3e partie, chap. 6)
    • On s’aperçut alors pour la première fois que le procureur avait une âme : par modestie sans doute, il n’en avait jamais fait montre.. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 242)
    • […] et il est important que la population prenne conscience du véritable danger que représente cette course folle vers la connaissance de l’avenir à l’aide de méthodes qui, en général, ne reposent sur aucun élément tangible et qui font montre d’irrationalité la plus totale. — (Claude Mac Duff, « Survol des croyances et « religions » extraterrestres », dans Le Québec sceptique, no 18, mai 1991)
    • Par ailleurs, le clan fait montre de toute sa force guerrière en hommes comme en armes. — (Nazaire Diatta, Proverbes jóola de Casamance, 1998, p. 165)
    • «Il faut faire montre de prudence : ce virage indiqué par le radar, est-ce un demi-tour ou une chute?». — (Martin Abbugao (AFP), «Malaysia Airlines: les experts stupéfaits», La Presse.ca, 10 mars 2014)

TraductionsModifier

PrononciationModifier