Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De faire et ripaille.

Locution verbale Modifier

faire ripaille \fɛʁ ʁi.paj\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Faire grande chère, faire débauche de table.
    • Ils mangent et boivent, font ripaille, remuent leurs membres, embrassent les filles, sonnent les cloches, s'emplissent de bruit : rudes bacchanales où l'homme se débride, et qui sont la consécration de la vie naturelle : les puritains ne s'y sont pas trompés. — (Hippolyte Taine, Histoire de la littérature anglaise, V.1, 1856, p. 255)
    • (Par analogie) Le bruit de cette chute souleva une tempête de jappements féroces parmi tous les dogues , mâtins et molosses qui faisaient ripaille à la ronde. — (M.-J. Dulieu, La veillée, dans la Revue trimestrielle, V.13, 1857, p. 315)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier