Ouvrir le menu principal

faire ses choux gras

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de faire, chou et gras.

Locution verbale Modifier

faire ses choux gras (de quelque chose) \fɛʁ se ʃu ɡʁɑ\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. En faire son festin.
    • Les domestiques avaient fait fi de ce plat, mais lui, il en a fait ses choux gras.
  2. (Figuré) En tirer profit.
    • Mais leurs soldats étaient mal frusqués, preuve que je vendais à leurs officiers mes pantalons collection trois, des « frapouilles » dont je ne voulais plus. Et eux, en faisaient leurs choux gras ! Y s’mettaient sur leur trente et un, avec ça, pour aller voir leur « bonne amie ». — (Émile Moselly, Terres lorraines, Plon-Nourrit et Cie, 1907, part. 2, p. 101)
    • Des paparazzis. Les torchons à scandale veulent faire les choux gras de ton histoire.— (Erased, épisode 11, 2015)
    • A cette époque, cette idée devenue banale depuis que le poète Wordsworth a dit que « l’enfant est le père de l’homme » (et que Freud en a fait ses choux gras...) était proprement révolutionnaire. — (Michel Onfray, Treize inventions de Montaigne, Le Point n° 2451, 22 août 2019, page 80)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier