Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de faire, chou et gras.

Locution verbale Modifier

faire ses choux gras (de quelque chose) \fɛʁ se ʃu ɡʁɑ\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. En faire son festin.
    • Les domestiques avaient fait fi de ce plat, mais lui, il en a fait ses choux gras.
  2. (Figuré) En tirer profit.
    • Mais leurs soldats étaient mal frusqués, preuve que je vendais à leurs officiers mes pantalons collection trois, des « frapouilles » dont je ne voulais plus. Et eux, en faisaient leurs choux gras ! Y s’mettaient sur leur trente et un, avec ça, pour aller voir leur « bonne amie ». — (Émile Moselly, Terres lorraines, Plon-Nourrit et Cie, 1907, part. 2, p. 101)
    • Des paparazzis. Les torchons à scandale veulent faire les choux gras de ton histoire.— (Erased, épisode 11, 2015)
    • A cette époque, cette idée devenue banale depuis que le poète Wordsworth a dit que « l’enfant est le père de l’homme » (et que Freud en a fait ses choux gras...) était proprement révolutionnaire. — (Michel Onfray, Treize inventions de Montaigne, Le Point n° 2451, 22 août 2019, page 80)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier