Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Calque du latin studia humanitatis « l'étude des humanités ».
→ voir humanité ; devenir humaniste.

Locution verbale Modifier

faire ses humanités \fɛʁ se.z‿y.ma.ni.te\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Vieilli) (Éducation) Faire des études de grec et latin.
    • Naguère [il y a peu de temps encore], nombre de parents jugeaient normal - car enrichissant et formateur, pensaient-ils - que leurs enfants fissent leurs humanités, c’est à dire qu’ils étudiassent le latin et le grec au lycée."Faire ses humanités", c’était faire ses "études d’humanité" (traduction de l’expression latine studia humanitatis forgée à la Renaissance). On estimait avec raison que l’étude de la langue et de la civilisation grecques et latines permettait de mieux savoir le français. — (Claudine Zevaco, Guide du français pour tous: Le livre de la francophonie, page 75, L’Harmattan, 2000)
  2. (Vieilli) Former son esprit par les lettres.
    • Cet apprentissage par les lettres, cette formation de l’esprit par les lettres, fondés sur la conviction que l’on devient soi-même et que l’on s’arme pour la vie par une confrontation avec les grands textes du passé, et par une confrontation personnelle, en les lisant, en les traduisant, en les comprenant, en les commentant, en les imitant par soi-même, c’est ce qu’on appelait naguère « faire ses humanités ». — (Michel Zink, Les humanités et la formation de l’esprit, 1er octobre 2001)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier