faire suer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir faire et suer

Locution verbale Modifier

faire suer \fɛʁ sɥe\ transitif (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. (Figuré) (Familier) Importuner, ennuyer.
    • — Je ne te dirai rien. Tu me fais suer avec tes questions. Et tu sais que la sueur matinale est mauvaise. — (Jules Romains, Les Copains, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 86)
    • Ça suffit, tu nous fais suer avec Internet !
    • — C’est toi qui me fais suer. Tu étais d’accord pour me raccompagner chez moi, un point, c’est tout ! Je n’ai aucune envie de m’arrêter en route, fit Gin. — (Tito Topin, 55 de fièvre, Série noire, Gallimard, 1983, page 10)
  2. (Figuré) (Cuisine) Cuire doucement jusqu’à ce que perlent les premières gouttes de jus.
    • Faire suer les oignons.

SynonymesModifier

→ voir casser les couilles

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier