BretonModifier

ÉtymologieModifier

Emprunté au normand fanque (« fange »)[1].

Nom commun Modifier

fank \ˈfãŋk\ masculin

  1. Boue
    • Pegañ a ra ar geot ouzh o heuzoù, pounner eo ar fank dindan o solioù ha ken pounner-all an oabl strafuilhet. — (Nikolaz Nikitin, Ar cʼhi, traduit par Jarl Priel, in Al Liamm, niv. 42, Genver-Cʼhwevrer 1954, p. 7)
      L’herbe colle à leurs bottes, la boue est lourde sous leurs semelles et le ciel trouble est tout aussi lourd.
  2. Excrément.
    • Lezomp al laezh-bleiz gant ar vedisined-kezeg, ar re-se a oar diouti, hag he implij a reont kalz evit lakat ar chatal da vont war vaez, pa vez kaledet o fank enno. — (Loeiz ar Flocʼh, Plant Breizh evit ho yecʼhed, Mouladurioù Hor Yezh, 1983, p. 19)
      Laissons l’euphorbe aux vétérinaires, ceux-ci la connaissent et l’utilisent beaucoup pour faire déféquer le bétail lorsque leurs excrément sont durs.
    • Mont a reot d’ar poull gant lienennoù fank ar paotr bihan. — (Yann-Vari Perrot, E-tal ar poull, in C’hoariva brezhonek - Pemp pezh-c’hoari berr, Skridoù Breizh, 1944, p. 46)
      Vous irez au lavoir avec les couches souillées du petit.

SynonymesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pages[version en ligne]