farouchement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de farouche avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

farouchement \fa.ʁuʃ.mɑ̃\

  1. D'une manière farouche.
    • Les effigies qu’on publia de lui soulignaient d’abord une immense moustache noire et, en second lieu, derrière la moustache, un air farouchement irascible. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 34 de l’éd. de 1921)
  2. (Par hyperbole) Absolument ; totalement ; sans aucun espoir de conciliation.
    • Cassidy a éclaté de rire.
      — Il ment. Je n'ai jamais porté de nuque longue de ma vie. Mes cheveux sont farouchement contre.
      — (Robyn Schneider, Cœurs brisés, têtes coupées, traduit de l'américain par Nathalie Peronny, Gallimard Jeunesse, 2015, chap. 13)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier