fastidieux

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle) Du latin fastidiosus, de fastidium (« dégoût »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin fastidieux
\fas.ti.djø\
Féminin fastidieuse
\fas.ti.djøz\
fastidieuses
\fas.ti.djøz\

fastidieux \fas.ti.djø\

  1. Qui cause de l’ennui, qui est insipide.
    • Autant Sempronio m’est secourable avec ses pieds, autant tu m’es fastidieux avec ta langue et tes vaines paroles. — (Fernando de Rojas, La Célestine, tragi-comédie de Calixte et de Mélibée, traduit par ‎Alfred Germond de Lavigne, acte 2, Paris : chez Charles Gosselin, 1841, p.59)
    • Il remâchait, avec une sorte d'amère délectation, les heures de pourchas fastidieux, à l'affût de la poire charitable et tapable. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 10)
    • Eh! bien, ne reculant devant aucune tâche si fastidieuse fût-elle, ils pourvoiront, d'eux-mêmes, à la diffusion de ces ouvrages, en s'en faisant les traducteurs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

TraductionsModifier

Faux-amisModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier