faute de pire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de faute (manque) et de pire.

Locution adverbiale Modifier

Invariable
faute de pire
\fot də piʁ\

faute de pire \fot də piʁ\

  1. À défaut de quelque chose de plus néfaste, en sous-entendant que le pire serait préférable.
    • Enfin, quoi qu’il en soit, que les sages soient ennuyeux ou ennuyés, les douaniers, après avoir longtemps déploré la perversité du genre humain, s’accordèrent à dire que, faute de pire, le choléra-morbus devrait bien purger la terre et décimer tous les hommes, à l’exception des douaniers. — (Honoré de Balzac, HISTOIRE VÉRITABLE, récit publié dans La Caricature du 6 janvier 1831)
    • On lui reproche, faute de pire, d'avoir fait jouer une pièce sous l'Occupation. Pièce anti-allemande pendant la présence des Allemands à Paris. — (propos d'Emmanuel Levinas, en 1986, rapportés par Guillaume Pigeard de Gurbert dans Philosopher en France sous l'Occupation, Publications de la Sorbonne, 2009, p. 244)

AntonymesModifier