Voir aussi : Fauteuil

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *faldistôl (« siège pliant ») , qui donne l'ancien français (XIIe siècle) faldestoed ; (1165-1170) faudestuel (Chrétien de Troyes) ; (XIIIe siècle) faudestueil ; (1589) fauteuil (E. Bonnaffé, Inventaire des meubles de Catherine de Médicis). Voyez falten Stuhl en allemand, pour des équivalents modernes des composés du mot.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fauteuil fauteuils
\fo.tœj\
 
Un fauteuil club (1).

fauteuil \fo.tœj\ masculin

  1. (Mobilier) Siège comportant des accoudoirs, et un dossier.
    • Un fauteuil est là ; j’y tombe ; tout devient plus tranquille et plus doux. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Et quand je m'approchai du fauteuil de grand’mère pour lui baiser la main, elle se détourna et cacha sa main sous son mantelet. — (Léon Tolstoï, Souvenirs, 1851-1857, traduction de Ardève Barine, éd.1922)
    • Les clients […] s'installaient placidement, qui sur des banquettes de velours moelleux, qui dans le creux de fauteuils hospitaliers. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 78)
    • Il gagna la grande salle de réception aux fauteuils surmontés de dorures. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • La grand-mère, tellement vieille qu’on ne voyait plus ses yeux, dormait dans un antique fauteuil, au haut duquel perchait une pie. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Ils vendirent leur mobilier sur place et ne ramenèrent de Termonde que leurs vêtements et leur linge de maison, leur plus belle vaisselle, le fauteuil d'osier de bon-papa et ce qui lui restait de livres ainsi que les ustensiles de cuisine de bonne-maman. — (Marie-José Hervyns, De zéro à vingt-et-un ans: Souvenirs, Éditions du Bélier, 1973, page 143)
  2. Siège pour permettre le déplacement de malades ou de personnes handicapées.
    • […], Barbara chercha Martin dans les vestiaires, elle voulut lui parler mais il n'était pas seul : un petit myopathe à lunettes l'accompagnait dans un fauteuil électrique, Martin l'aidait à enfiler son tee-shirt. — (Claire Legendre, L'écorchée vive, Grasset, 2009)
  3. (Figuré) Place à l’Académie française.
    • Présenter sa candidature au fauteuil vacant.
  4. Le siège du président dans une assemblée ou, figurément, la présidence.
    • En ouvrant la séance, M. Hibon, président sortant, adresse ses remerciements pour le grand honneur, qui, dit-il, fut fait à un amateur de présider les travaux de la Société en 1936, puis il prie M. Allorge de lui succéder au fauteuil présidentiel. — (Bulletin de la Société botanique de France, tome 84, page 1, séance du 8 janvier 1937)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Voir aussiModifier

  • fauteuil sur l’encyclopédie Wikipédia  

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français fauteuil.

Nom commun Modifier

fauteuil masculin

  1. (Mobilier) Fauteuil.
    • een lage fauteuil.
      une chauffeuse.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 92,5 % des Flamands,
  • 93,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]