Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot composé de femme et de objet.

Nom commun Modifier

femme-objet \fam.ɔb.ʒɛ\ féminin (pour un homme on dit : homme-objet)

  1. Femme vue comme un objet, en particulier comme objet du désir.
    • L’homme serait-il devenu une femme-objet comme les autres ? Y prendrait-il goût ? — (« L’homme, une femme-objet comme les autres », LeSoir.be, 30 juillet 2012)
    • La sportive devient, comme le note Françoise Labridy l’objet support des fantasmes masculins, elle perpétue son rôle social de femme-objet, mélange d’admiration et de désir érotique. — (Pierre Arnaud et Thierry Terret (éds.), Histoire du sport féminin, tome 2, 1996)
    • La femme qui circule s’offre comme objet d’échange. Il s’agit alors d’une sorte de marché entre les hommes pour obtenir la femme-objet, marché où le plus offrant serat gagnant […]. — (Brinda J. Mehta, Corps infirme, corps infâme, 1992)
    • Portant des pancartes déplorant le « système dégradant et irresponsable de la femme-objet », les contestataires ont aussi installé des poubelles dans lesquelles elles jetaient gaines, rouges à lèvres, faux cheveux, faux cils et perruques. — (Karl C. Sandberg, Lectures et conversations, 1970)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier