FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Apparaît au XIIe siècle sous la forme de foillu, dérivé de feuille.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin feuillu
\fœ.jy\

feuillus
\fœ.jy\
Féminin feuillue
\fœ.jy\
feuillues
\fœ.jy\

feuillu \fœ.jy\

  1. (Botanique) Qui possède beaucoup de feuilles.
    • Un cerisier feuillu.
    • Tige bien feuillue.
  2. (Foresterie) Qualifie les arbres qui portent des feuilles, par opposition à ceux qui portent des aiguilles, les conifères.
    • A l'heure actuelle, l'étendue inculte boisable en épicéa étant fortement réduite, son extension est due à la conversion de peuplements feuillus en pessières et au boisement de terres agricoles. — (Recherches économiques de Louvain, vol22, p. 566, Université catholique de Louvain, Institut des sciences économiques, 1956)
    • Au XIVe siècle, a la fin de l'époque Kamakura (1185-1333), le chef d'un clan local implanta une forteresse entourée de levées plantées de sudajii, Cayiaiiopyis sieaoldi, feuillus sempervirents caractéristiques de la forêt lauriphylle.— (Andrée Corvol, Forêt et paysage : Xème-XXIème siècles, novembre 2011, p.24)
  3. (Vieilli) Qualifie un style touffu, difficile à comprendre.
  4. (Argot) (Désuet) (France) Qualifiait un officier supérieur, général ou maréchal, dont les galons étaient de feuilles de chêne.
    • Alors vous direz votre obéissance, votre angoisse. Vous serez pathétique enfin ! amoureux, soldat dans l'âme, tout ce que vous voudrez, et pourvu que votre chef, galonné ou « feuillu », ait vraiment quelque bon sens, pan, pan! ça marchera. — (Le Correspondant, Vol.301, 1925, p.392)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
feuillu feuillus
\fœ.jy\

feuillu \fœ.jy\ masculin

  1. (Foresterie) Arbre qui porte des feuilles, par contraste à ceux qui portent des aiguilles, les conifères ou résineux.
    • À l'état naturel, les résineux comme les feuillus ont une grande puissance de conquête et une grande longévité. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p.16)
    • Des facteurs comme l'apport de résineux, plantés pour remplacer les feuillus d'origine ou introduits là où il n'y en avait pas comme en plaine, ajoutent à la lente transformation du paysage. — (Annick Stein & Robert Maréchal, Maisons et paysages du Forez, 2002, p.30)
  2. (Argot) (Désuet) (France) (Militaire) Officier supérieur, général ou maréchal, dont les galons étaient de feuilles de chêne. Note : Ces grades n’existaient pas au féminin.
    • Un de mes amis, qui est soldat au 21e colonial à la caserne de Clignancourt, souhaite venir sur la rive gauche, et expressément au 23e colonial à la caserne de Lourcine. […]. Comme vous êtes dans les généraux jusqu'au cou, vous pourriez peut-être demander à un de ces feuillus comment l'on doit s'y prendre. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.73)
  3. (Suisse) Fête, traditionnelle ou ancestrale, célébrée au début du printemps dans le canton de Genève.
  4. (Argot) (France) Sexe de la femme.
    • Dis-donc, tu n'as plus aucun poil sur le feuillu !

AntonymesModifier

(1)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier