FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De filer, avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
filage filages
\fi.laʒ\

filage \fi.laʒ\ masculin

  1. (Textile) Action ou manière de filer le chanvre, le lin, la laine, la soie, et toute fibre textile.
    • Le filage de la laine destinée pour faire la chaîne d’une étoffe est différent de celui de la trame.
  2. (Théâtre) Répétition rapide de l’ensemble d’un spectacle, ou d’une partie significative, mais sans y mettre tous les effets, contrairement à la répétition générale.
    • « On n’entend rien, hein ? » me dit-il funèbre, après le dernier « filage ». — (Françoise Sagan, Avec mon meilleur souvenir, 1984, Folio, page 92)
  3. (Technique) Procédé de fabrication de pièce en terre cuite (tuile, brique, etc.) par extrusion de la terre crue et humide au travers une filière, puis par tranchage une fois la longueur désirée de la pièce atteinte.
    • Tuiles canal : elles sont obtenues par filage et coupées à l'aide d'un coupeur à main dit archet. — (Bulletin de la Société archéologique, historique, littéraire & scientifique du Gers, volume 105, numéros 1 à 4, page 118, Éditions Th. Bouquet, 2004)
  4. (Peinture) Réalisation de filets en peinture sur des encadrements, divers ornements ou trompe-l'œil.
    • Le filage est une autre spécialité qui, dans les travaux de bâtiment, vient compléter la peinture en décor ou la peinture unie. — (Gustave Leconte, Ce que l'on doit entendre par peinture de bâtiment, in Gazette des architectes et du bâtiment du 15 mai 1873)
  5. École buissonnière.
    • Et je n’ai jamais raté un filage ; je me suis empressé de manquer la classe aussi souvent que j’ai pu, pour filer en bateau sur le Furens, ou près de la forge, dans la grande usine, dont le père de Terrasson est le contre-maître. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • filage sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier