Ouvrir le menu principal

filer un mauvais coton

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de filer, mauvais et coton.

Locution verbale Modifier

filer un mauvais coton \fi.le(ʁ‿)œ̃ mo.vɛ kɔ.tɔ̃\ (se conjugue → voir la conjugaison de filer)

  1. (Figuré) (Familier) Se dit de quelqu’un dont la santé ou le moral décline au point de donner de graves inquiétudes.
    • Miche voyait donc avec une joie profonde que Kenwell devenait chaque jour plus triste, plus pâle, inquiet, sombre. — Il filerait un mauvais coton, disait-il, que je n’en serais pas étonné. — (Jules Claretie, Le Train 17, 1877)
    • Les dépressifs qui souhaient s'isoler, passer quelques mois dans les bois pour « faire le point avec eux-mêmes », ça ne doit pas manquer; mais des gens qui acceptent sans sourciller de se couper d'Internet pour un temps indéfini, c'est qu'ils filent un bien mauvais coton, je le lisais dans son regard anxieux. « Je ne me suiciderai pas » dis-je avec un sourire qui j'aurais espéré désarmant, mais qui devait en réalité être assez louche. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, pp. 276-277)
  2. (Figuré) (Familier) Se dit de quelqu’un qui est sur une pente dangereuse où il risque de perdre sa fortune, son crédit, sa réputation, sa probité.
    • Susannah ne méritait peut-être pas la palme de la maman de l’année, mais elle connaissait sa fille et suspectait qu’elle filait un mauvais coton avec Troy. — (Debbie Macomber, Le jardin de Susannah, 2010)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier