FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de fille, avec le suffixe -asse.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fillasse fillasses
\fi.jas\

fillasse \fi.jas\ féminin

  1. (Familier) (Péjoratif) Jeune fille, jeune femme, au physique grossier, au maintien balourd.
    • 10 octobre 1941 – J’ai déjà un adversaire déclaré : la 5e : trente-deux fillasses en âge ingrat, qui ricanent de tout ce qui n’est pas parfaitement banal, que l’on ne peut plus intéresser aux contes de fées, et pas encore aux contes de Bcocace. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 185)
    • Mon ami avait une sœur nommée Solange, grosse fillasse qui m'inspirait une véritable aversion. — (Georges Duhamel, Le notaire du Havre, chapitre VII ; Le Livre de Poche [© Mercure de France, 1933], collection Le Livre de Poche Université , Paris, 1965, page 97)
  2. Femme de mauvaise vie.
    • « Les jours de fête, chuchote Mme Touche, paraît qu’elle fait venir de Villegrande d’autres fillasses comme elle…
      — … pour mieux faire le sabbat ! » achève Mme Gueudet.
      — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 115)

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
fillasse fillasses
\fi.jas\

fillasse \fi.jas\ féminin

  1. (Familier) (Péjoratif) Qualifie une telle jeune femme.
    • Mais ce jour-là elle avait croisé des regards approbateurs, elle avait entendu des silences d’estomaquement – si, si – et elle savait, aussi fillasse et peu sûre d'elle qu'elle était, qu'elle avait fait le job. — (Linem B. O'Brien, One dollar bill, Toulouse : Éditions Hélène Jacob, 2015)

ParonymesModifier