filouterie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
filouterie filouteries
\fi.lut.ʁi\

filouterie \fi.lut.ʁi\ féminin

  1. Acte de filou.
    • L’habilité est à la ruse, ce que la dextérité est à la filouterie. — (Sébastien-Roch Nicolas de Chamfort, Maximes et pensées, chapitre II, Suite des maximes générales, 1795)
    • Démocrates et gens d'affaires ont une science toute particulière pour faire approuver leurs filouteries par des assemblées délibé­rantes ;[…]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.321)
    • En réalité, les boxeurs ont une conscience suraiguë d’entrer dans un univers d’exploitation illimitée au sein duquel la filouterie, la dissimulation et les mauvais traitements constituent l’ordre des choses et où dégâts physiques et dégradation personnelle sont la conséquence normale de l’exercice du métier. — (Le Monde diplomatique, juin 2001)
    • Il vivait dans la hantise permanente d'un coup du sort - faillite bancaire, écroulement du marché immobilier, filouterie d'un margoulin - qui réduirait à néant la pelote qu'il avait patiemment amassée. — (Antoine Bello, Mateo, 2013 ; collection Blanche, p. 138)
  2. (En particulier) (Droit) Fait pour une personne qui ne peut ou ne veut pas payer de se faire servir ou attribuer des choses qui ne seront pas payées.
    • La filouterie est le fait par une personne qui sait être dans l'impossibilité absolue de payer ou qui est déterminée à ne pas payer :
      1° De se faire servir des boissons ou des aliments dans un établissement vendant des boissons ou des aliments ; […].
      — (Article 313-5, Code pénal, France, Version consolidée au 12 août 2011)

DérivésModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier