Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1920) Composé de fini et -tude.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
finitude finitudes
\fi.ni.tyd\

finitude \fi.ni.tyd\ féminin

  1. (Philosophie) Caractère de ce qui n'est pas éternel, notamment en parlant de l'être humain.
    • Alors que le romancier, riche de son don d'ubiquité, peut se dédoubler en autant de personnages que son humeur daigne susciter au fil des pages, le poète reste fixé à la finitude de son expérience, à la racine de son cri. — (Jean-Pol Madou, Édouard Glissant : de mémoire d'arbres, 1996, p. 16)
    • Aventureuse, prête aux expériences limites, elle se verrait bien propulsée « en vrai » dans le ciel vide où rouille la mémoire des hommes qui ambitionnaient de conquérir les étoiles quand ils se contentent, désormais, de crawler dans la boue de leur finitude acceptée. — (Luc Le Vaillant, « Conquête de son espace », Libération, nº 10091, 23 octobre 2013, p. 32)
    • Tu es appelé, comme nous tous, à faire face à ta propre finitude humaine, puis à cheminer, autant que faire ce peut, vers son acceptation. C'est dans le contexte de cette impermanence de ton propre être que tu es convié à réaffirmer, jour après jour, le sens que tu donnes à ton existence. — (Jean Proulx, Grandir en humanité, Fides, 2018, p. 82)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier