Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1835)[1] Origine incertaine :
  1. De l’ancien français flenchir[1], variante de flechir, flechier, flangier[2] (« fléchir »). Mais l’écart temporel entre flenchir et flancher paraît difficilement surmontable ;
  2. Forme collatérale de flanquer, flaquer (« mettre à bas, jeter à terre ») ;
  3. On a également avancé[1] pour étymon flacher (« mollir, céder »), de flache.

Verbe Modifier

flancher \flɑ̃.ʃe\ 1er groupe (voir la conjugaison) intransitif

  1. (Argot) (XIXe siècle) Jouer.
  2. (Argot) (XIXe siècle) Badiner, plaisanter.
  3. (Familier) Faiblir et ne pas continuer dans l’effort lors d’un moment décisif difficile.
    • Vous qui ne flanchez pas devant l’ennemi, vous n'allez pas avoir peur, j'imagine ! — (René Boylesve, Le Bonheur à cinq sous, 1917, Calmann-Lévy, p. 204)
    • Vous flanchez. S’il n’y a pas au-dessus de vous une autorité qui décide, vous tremblez ? — (Jean Genet, Le Balcon, M. Barbezat, 1960, p. 168)
    • Il ne devait guère penser que j’étais attentif à ce festival quotidien, repris chaque fois avec des variantes, mais la voix flanchant toujours sur la même note. En passant aujourd’hui devant la porte de ce qui fut sa chambre, il m’arrive d’écouter. — (José Cabanis, Les cartes du temps, Gallimard, 1962, Le Livre de Poche, page 89.)
    • Au voleur ! Au voleur ! A l'assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste ciel... qu'il hurlait... et de flancher du genou, et de pétrir son menton à main que veux-tu, et de piauler, les yeux au blanc. — (Gérard-Fernand Bianchi, Brune intestine, Éditions Éphémère/Lulu.com, 2015, chap. 12)
  4. (Figuré) Produire un bruit désagréable semblable à ces cris et gémissements.
  5. (Familier) Faiblir, ne plus fonctionner.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier



HomophonesModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « flancher », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881-1902 → consulter cet ouvrage (flechir)