Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(vers 1175) De forcer avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
forçage forçages
\fɔʁ.saʒ\

forçage \fɔʁ.saʒ\ masculin

  1. Action de forcer.
    • Notre connaissance de l’impact du forçage radiatif [sur le climat] par les émissions des aéronefs est encore en train d’évoluer, mais des observations récentes donnent à penser que cet impact est supérieur aux estimations antérieures. — (Vers une consommation durable des ménages ? Tendances et politiques dans les pays de l’OCDE, Organisation de coopération et de développement économiques, 2002)
    • Une des OD [Opérations discursives] les plus puissantes est le Forçage de Type (type coercion: Pustejovsky 1995), qui transfère une entrée lexicale d’un type sémantique à un autre, au niveau du discours aussi qu’au niveau du système. — (Raffaele Simone, Anna Pompei, Traits verbaux dans les noms et les formes nominalisées du verbe, in Faits de langue : Nominalisations, FDL, pp. 43–58)
  2. (Chasse) Action de forcer (une bête qu’on chasse, qu’on fait courir) : assembler toute la meute de chiens et lui faire courir le gibier.
    • Le forçage d’un cerf.
    • Idéalement, la chasse hivernale devrait être une chasse d’approche mais dans les faits elle tourne pratiquement toujours à la chasse-poursuite, au forçage de l’animal. — (Emmanuel Désveaux, Sous le signe de l’ours : Mythes et temporalité chez les Ojibwa septentrionaux, Éditions de la maison des sciences de l’homme, Paris, 1988)
  3. (Horticulture) Action de forcer le développement d’une plante ou résultat de cette action.
    • Les légumes de primeur sont obtenus par forçage, opération qui consiste à soumettre les plantes à l'action de la chaleur artificielle, dans le but de les faire végéter à contre-saison et de hâter la maturation de leurs produits. — (O. Bussard, Cultures légumières, 1943)
  4. (Programmation informatique) Dans certains langages, action de forcer le type d’une variable.
    • Remarquez que le forçage de type est indispensable, car un pointeur ne peut recevoir un entier. — (Thierry Monteil, Vincent Nicomette, François Pompignac, Saturnino Hernando, Du langage C au C++, Presses universitaires du Mirail, 2009)
  5. (Numismatique) Excédent que peut avoir une pièce au-dessus du poids légal.
    • Ce qu’on appelle forçage par rapport au poids se nomme largesse quand il s’agit du titre.
  6. (Météorologie) Traversée brutale et localisée par un courant atmosphérique d’une masse d’air s’opposant à son mouvement.
    • On pourrait évidemment espérer un échauffement de la couche inférieure qui rétablirait un profil vertical classique et donc favorable à la convection, mais cela est trop rarement le cas. Reste alors un forçage suffisamment puissant pour percer cette couche d’inversion. — (Info Météo)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • forçage sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier