formulette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De formule, avec le suffixe diminutif féminin -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
formulette formulettes
\fɔʁ.my.lɛt\

formulette \fɔʁ.my.lɛt\ féminin

  1. Brève formule verbale, de mise dans des circonstances traditionnellement déterminées, dans des jeux d'enfants, etc.
    • La formulette suivante se débite, je ne sais en quelle circonstance : « Cagaraoulet, Cagaraoulet, Cal que crébé, Cal que crébé Su l' caoulet (faut qu'il crève sur le chou). » Saint-Pons (Hérault). — (Eugène Rolland, Faune populaire de la France, tome XII, Helix ; Maisonneuve, Paris, 1877-1915, page 43.)
    • Car tante Line entendit alors Geneviève, avec l'air absent qu'elle avait parfois, et sans quitter son labeur en train, murmurer machinalement la fin du conte de fée, la fin en queue d'éventail, qu'elle semblait souvent dire sans y attacher de signification autre qu'à une formulette enfantine : « Monsieur le comte Elme-Cast-Jégut-Marie-Joseph de Ponthual-Plouër, seigneur des Ébihens, des Pierres-Sonnantes, des Treize-Îles et autres lieux, dit Joson, dit le Petit-Chouan ! » — (Jean Richepin, L'aile, chapitre XXXII ; Pierre Lafitte et Cie éditeurs, Paris, 1911, page 349.)
    • Dans la plupart des localités, les souhaits se réduisent à une formulette. — (Pierre Saintyves, Les liturgies populaires : rondes enfantines et quêtes saisonnières, chapitre V ; Édition du livre mensuel, Paris, 1919, page 124.)

TraductionsModifier