Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom commun 1) (XIe siècle) Attesté [1] en judéo-français sous la forme forgon dans les gloses de Rachi ; d'un latin populaire *furico, -onis dérivé [1] de *furicare (« fureter »), du latin furari (« voler »), de fur (« voleur » → voir furet). Voyez fourguer. Auguste Scheler [2] en fait le doublet lexical de fourchon (→ voir bouche et bougon au sujet de la finale en -gon)
(Nom commun 2) Le sens de « véhicule » dérive probablement [1] du précédent avec un usage dialectal (occitan) où cette barre désigne la ridelle et une métonymie progressive comme dans guimbarde. L'italien a forcone, avec le même sens [2] de « chariot à fourche » et l'espagnol hurcone.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
fourgon fourgons
\fuʁ.ɡɔ̃\

fourgon \fuʁ.ɡɔ̃\ masculin

  1. Tige de fer ou longue perche de bois garnie de fer par le bout et servant à remuer, à arranger le bois et la braise dans le four.
    • Incontinent la lumière tira de l’ombre tous les objets : les larges pelles de sapin blanches et lisses, l’énorme fourgon emmanché d’une latte démesurée. — (Ferdinand Fabre, Barnabé, 1875)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
fourgon fourgons
\fuʁ.ɡɔ̃\
 
Un fourgon Volkswagen. (2)

fourgon \fuʁ.ɡɔ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Charette couverte dont on se servait surtout dans les armées.
    • Nous avons connu, nous aussi, le fléau de l’occupation étrangère. Des soldats qui ne parlaient pas notre langue ont campé dans nos départements. Le roi qu’on nous avait imposé n’était ni un grand homme, ni un homme énergique, ni même un excellent homme ; et il avait laissé quelque chose de sa dignité dans les fourgons de l’ennemi. Mais il est certain qu’en 1817, Louis XVIII aurait mieux aimé descendre du trône, que de laisser aux Russes et aux Prussiens le droit de fusiller légalement ses sujets. — (Edmond About, La Question romaine, Michel Lévy Frères (collection Hetzel), 1861, 2e édition, chapitre XIII, page 137. Texte du chapitre procuré en ligne pas Wikisource : s:La Question romaine (Edmond About)/13.)
  2. (Par extension) Véhicule utilitaire.
    • La nuit, il réparait son vieux fourgon qui pissait l’huile de partout, puis il partait avant le lever du jour pour Rungis. — (Margot D. Marguerite, La vieille dame qui ne voulait pas mourir avant de l'avoir refait, La Manufacture de livres - 12/21, 2017)
    • Le fourgon d’incendie, camion de pompier utilisé principalement dans la lutte contre l’incendie.
    • Le fourgon des bagages, wagon destiné aux bagages.
    • Le fourgon blindé sert pour le transport de fonds.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

  • fourgon sur l’encyclopédie Wikipédia