fourniment

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1260) Existait sous la forme fournement (« provision, nourriture, vêtement ») en ancien français. De fournir, qui vient du vieux-francique *frumjan (« exécuter ») avec le suffixe -ment. Le Trésor de la Langue Française informatisé et le Robert 2001 notent une influence très probable de l’italien fornimento (« fourniment »). Littéralement, fourniment signifie tout ce qui est nécessaire à l’exécution d’une tâche.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fourniment fourniments
\fuʁ.ni.mɑ̃\

fourniment \fuʁ.ni.mɑ̃\ masculin

  1. Ensemble des objets d’équipement à l’usage de chaque soldat.
    • À la vérité, le malheureux avait apporté son fourniment complet : doublet molletonné, cuir bouilli, cotte de mailles à plates, heaume, rien n’y manquait, pas même un superbe écu de bois et de cuir, frappé du fameux chasseur écarlate, mais rien n’était noir. — (George R. R. Martin, Le Trône de fer, 1996 - traduit par Jean Sola, 1998)
  2. Ensemble des objets d’équipement nécessaires à l’exercice d’une profession.
    • Chacun de nous avait dans une petite armoire un fourniment complet d’ecclésiastique : une soutane noire avec une longue queue, une aube, un surplis à grandes manches roides d’empois, des bas de soie noire, deux calottes, l’une en drap, l’autre en velours, des rabats bordés de petites perles blanches, tout ce qu’il fallait. — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 22)
  3. Étui ou récipient dans lequel le soldat ou le chasseur mettait la poudre autrefois.
    • Fourniment : Espèce de bouteille de cuir bouilli, ou cornet de bois ou de corne dans lequel on met de la poudre. Nos soldats en portoient, avant que l’usage des cartouches fût introduit. — (Encyclopédie méthodique, Art militaire, tome II)
    • Cette caserne, heureux séjour
      Où l’Amitié, par prévoyance,
      Ne reçoit le fripon d’Amour
      Que sous serment d’obéissance ; […]
      Où l’on porte au lieu de la cocarde,
      Un feston de myrte naissant,
      Un tyrse au lieu de hallebarde,
      Un verre au lieu de fourniment ; […]
      — (Lettre d’Évariste Parny à son frère, septembre 1773)

SynonymesModifier

Ensemble des objets d’équipement de chaque soldat (1) :

Ensemble des objets d’équipement nécessaires à l’exercice d’une profession (2) :

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier