foutrement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de foutre avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

foutrement \fu.tʁə.mɑ̃\

  1. (Familier) Très, beaucoup.
    • C’est foutrement compliqué ton histoire !
    • La veste était foutrement bien faite. Angelo se parla un lange plus châtié à mesure que le velours lui mettait de la tiédeur aux entournures. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 295)
    • Révélée par M6, cette démarche foutrement administrative lui permet dorénavant d’utiliser « sa » marque pour des activités telles que « la publicité, les affaires commerciales, la comptabilité, les services juridiques ». — (Phobique mais pas fou !, Le Canard Enchaîné, 14 février 2018, page 1)
    • Allez trouver ce type et dites-lui que je suis foutrement désolé, et que j’aimerais bien qu’il vienne prendre un verre avec moi, pour qu’on n’en parle plus. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 20)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier