fréquenté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir fréquenter

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin fréquenté
\fʁe.kɑ̃.te\

fréquentés
\fʁe.kɑ̃.te\
Féminin fréquentée
\fʁe.kɑ̃.te\
fréquentées
\fʁe.kɑ̃.te\

fréquenté

  1. Qualifie les lieux où il y a, où il va ordinairement beaucoup de monde.
    • […], rien ne resplendit plus, après minuit, que cinq ou six débits mal fréquentés dont l'éclairage ourle le trottoir d'un morne flamboiement. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Pour être plus seul, Rollinat désirait fixer sa résidence soit à Fresselines, soit à Crozant, soit à Maison-Feyne. Gargilesse où avait demeuré George Sand, Gargilesse fréquentée pendant la belle saison l’était trop au gré de Rollinat. — (Émile Vinchon, Maurice Rollinat: étude biographique et littéraire, éd. Jouve, 1921, p. 107)
    • Station d’eaux, de bains de mer très fréquentée, peu fréquentée.
    • Port fréquenté — Port où il vient d’ordinaire beaucoup de navires.


TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe fréquenter
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
fréquenté

fréquenté \fʁe.kɑ̃.te\

  1. Participe passé masculin singulier de fréquenter.
    • Il y avait, paraît-il, rue des Martyrs à Montmartre, un accordéoniste d’origine roumaine, qui jouait à merveille des tangos argentins et des valses musette, dans un cabaret à la mode, fréquenté par des artistes. — (Pascal Sevran, Un garçon de France, 1982)

PrononciationModifier