Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Fransquillon

Sommaire

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

D'après Jacques Mercier (2003), ce mot date du XVIIIe siècle et est dérivé de "francillon".

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fransquillon fransquillons
\fʁɑ̃.ski.jɔ̃\

fransquillon \fʁã.ski.jɔ̃\ masculin

  1. Désignation péjorative d’un Belge cherchant à parler français de façon puriste ou d’un Flamand d’expression française.
    • Le fransquillon n’est pas là ? — M.Albert ? Mais non. Il y a longtemps qu’il ne mange plus ici. — (Frantz Fonson et Fernand Wicheler, Le Mariage de Mademoiselle Beulemans, 1910)
    • Rien que l’emploi des mots soixantes-dix et quatre-vingt-dix au lieu de septante et nonante, m’a valu plus d’une fois l’épithète de fransquillon […] — (Henri Forir, Dictionnaire liégeois-français, tome 1, 1866, p. vii)

NotesModifier

Le verbe fransquillonner est attesté mais peu usité. En Flandre, le fransquillon (nl. "franskiljon") est un Flamand parlant, ou préférant parler français, particulièrement haï par les Flaminguants.

"Franskiljon" a connu son heure de gloire pendant la lutte d'émancipation de la Flandre vis-à-vis de la bourgeoisie francophone dominante. Actuellement le mot est encore employé dans un contexte historique mais a pratiquement disparu du langage courant.

DérivésModifier

TraductionsModifier