Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Pour le nom 1: La légende voudrait que ce fût par apocope du nom de la marque Frigidaire, fondée en 1918 ... mais on en trouve déjà l'usage, en français, en 1913.
Pour l'adjectif & le nom 2: (1913-1914) Par apocope de frigorifique et de frigorifié.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
frigo frigos
\fʁi.ɡo\
 
L’intérieur d’un frigo.

frigo \fʁi.ɡo\ masculin

  1. (Familier) Entrepôt frigorifique.
    • Une conservation prolongée exigera la congélation, qui s'opère à des températures allant jusqu'à - 12 °. C'est une opération qui ne pourra se faire qu'au frigo même. — (Bulletin trimestriel de l'enseignement professionnel et technique des pêches maritimes, vol 19, n° 2 à vol 26, n° 2, 1914, p. 574)
    • […] que la température de l'atmosphère du frigo ne tombe pas au-dessous de 0° pour ne pas provoquer la formation de glace sur l'épiderme ou dans l'épiderme du fruit. La sortie du frigo est une opération beaucoup plus délicate : […]. — (L. Genevois, « Le principe de la conservation des fruits par le froid », dans la Revue horticole, éd. Librairie Agricole de la Maison Rustique, n° 14 du 16 février 1935, p. 340)
  2. (Familier) (Vieilli) Armoire réfrigérante .
    • Pour étudier la première question, j'employai du vaccin âgé de 3 mois environ et conservé au frigo depuis le jour du broyage. Le 14 juin 1913, je préparai une solution d'essence de girofle à 0,4 0/0 dans de l'eau distillée, avec les précautions recommandées par M. Blaxall. — (D. de Blasi, « L'épuration du vaccin au moyen de l'essence de Girofle », dans la Revue internationale de la vaccine, vol. 4, Tours & Rome, 1913-1914, p. 259)
  3. (Populaire) Réfrigérateur.
    • Le frigo se remplit en permanence de crevettes, d’œufs, de chou et de gingembre. Un tétrapack de sauce aux prunes trôna sur la table. — (Amélie Nothomb, Ni d’Ève ni d’Adam, Albin Michel, Paris, 2007, p. 80)
    • Le chef de bande fumait une cigarette […]. Les autres sniffaient de la colle à l'ombre des carcasses de frigo. — (Caryl Férey, Condor, Éditions Gallimard (Série noire), 2016, chap. 14)
    • O.K., je lui ai donné vingt dollars, elle m'a dit qu'elle n'avait plus rien dans son frigo. Ce n'est pas la fin du monde, tout de même. — (Cynthia Reese, Le bébé du bout du monde, traduit de l'américain, éditions Harlequin (Prélud'), 2007, chap. 8)
    • Argent mon ami tu n’es pas très fidèle
      Et tu n’es pas souvent là quand j’ai vraiment besoin de toi
      Mais où es-tu, argent, quand mon frigo fait pipi
      Quand j’ai beaucoup trop perçu mon ami le RMI
      . — (Stupeflip, Argent sur l’album Stup Religion, 2005)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

MéronymesModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
frigo frigos
\fʁi.ɡo\

frigo \fʁi.ɡo\ féminin

  1. (Désuet) (Familier) Viande conservée par congélation.
    • Si néanmoins nous avons eu de la frigo, c'est par suite d'une entente directe entre le gouvernement français et l'Angleterre, grâce à laquelle celle-ci nous a rétrocédé une part de ses achats personnels. — (François Leterrien, L'appel de la terre (1915-1918), Paris : Payot & Cie, 1919, p. 153)
    • Ceci permettrait sans doute à ceux qui veulent manger de la frigo d'apprendre la façon de la préparer et peut-être même de l'acheter. — (Bulletin de la Société Industrielle de Rouen, vol. 49, 1921, p. 196)
    • C'est si vrai qu'actuellement encore il y a beaucoup de gens en France qui disent que pour rien au monde ils ne consentiraient à manger de la frigo, et qui s'extasient devant l'excellence de la viande qu'on donne dans certains grands restaurants de Paris ou dans certains hôtels de la Riviera. — (Bulletin de la Société scientifique d'hygiène alimentaire et d'alimentation rationnelle de l'homme, vol. 14, 1926, p. 112)
    • Il semblait qu'après les expériences heureuses de la frigo pendant la guerre, les gouvernements français en faciliteraient la vente, ne serait-ce que pour réagir contre la cherté de la vie, tout en facilitant nos éleveurs progressifs. — (Journal des économistes: revue mensuelle de la science économique et de la statistique, Ed. Guillaumin, 1933, p. 57)
    • (Figuré) Y avait des ballots de couvertures, et comme on gelait dans la carrée, que tous les carreaux ont pété, que tous les matins on se réveille avec les pieds en frigo, j’ai pris deux couvertures, voilà… — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 74.)

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
frigo frigos
\fʁi.ɡo\

frigo \fʁi.ɡo\ masculin et féminin identiques

  1. (Populaire) Frigorifié.
    • Le jour se lève. La rosée tombe des arbres en grosses gouttes. Les trois hommes sont transis. Toute la fatigue de leur équipée pèse sur eux.
      — «— Je suis frigo », dit Janvier.
      — (G.-A. Bichet, Évadés !..., Nancy : Impr. de E. Spillmann, 1945, p. 148)
    • On va être frigos dans cette piaule. — (Georgius (Jo Barnais), Tornade chez les flambeurs, Gallimard, 1956, page 158)
    • Un deuxième jus, mignonne, et brûlant, hein, je suis frigo — (Guy Christian Yve, L’amour, demain, 1963)
    • J'étais frigo, alors on m'a mis devant le feu : et là, je me suis mis à pleurer, ah ! Je crois que j'ai jamais tant pleuré de ma vie. — (Manon Pignot, Allons enfants de la patrie : Génération Grande Guerre, Éditions du Seuil, 2012)

Voir aussiModifier

  • frigo sur l’encyclopédie Wikipédia  

EspérantoModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

frigo \ˈfri.ɡɔ\

  1. Phrygien.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) De l’indo-européen commun *bher- [1] (« frire ») qui donne aussi le grec ancien φρύγω, phrýgô (« rôtir, frire »). À ce radical se rattache aussi fertum, ferctum (« galette usitée dans les sacrifices, sorte d'hostie de la religion romaine »), l'osque fertalis (« sacrifice religieux »).
(Verbe 2) De l’indo-européen commun *bhereg- [2] (« crier ») qui donne aussi to bark (« aboyer ») en anglais, brečet (« pleurer ») en tchèque.
(Verbe 3) Une très exceptionnelle [3] dérivation de erigo (« ériger »).

Verbe 1 Modifier

frīgō, infinitif : frīgere, parfait : frīxī, supin : frīctum \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. (Cuisine) Frire, griller, rôtir.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Le supin fait aussi frixum et le participe passé fait frictus, frixus.

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Verbe 2Modifier

frigo, infinitif : frigere \Prononciation ?\ intransitif (conjugaison)

  1. Vagir, crier. Note : inusité en latin si ce n'est par les lexicographes pour expliquer friguttio, frigutio, « bredouiller, frétiller, chanter [en parlant d'un oiseau] ».

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Apparentés étymologiquesModifier

Verbe 3Modifier

frigo, infinitif : frigere \Prononciation ?\ transitif (conjugaison)

  1. Dresser, lever.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

RéférencesModifier