Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de fruit et de sec.
(Sens 3) D’après la réponse d’un élève, parmi les plus paresseux, qui répondit un jour à ses camarades qui lui demandaient ce qu’il ferait s’il n’était pas classé : « Je ferai, comme mon père, le commerce des fruits secs ». À la fin de l’année il ne satisfit en effet pas aux examens de sortie et fut appelé fruit sec.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
fruit sec fruits secs
\fʁɥi sɛk\
 
Différents fuits secs (1) : abricot, raisin, pruneau, datte, noix, noisette, …

fruit sec \fʁɥi sɛk\ masculin

  1. (Généralement au pluriel) Fruit à teneur en eau réduite, ce qui leur permet une longue conservation.
  2. (Botanique) Type de fruit dont la paroi des carpelles est sèche à maturité.
    • Un fruit sec qui ne s’ouvre pas est un achaine ; s’il s’ouvre, c’est une capsule. Un fruit charnu qui ne s’ouvre pas est une baie ; s’il s’ouvre, c’est une capsule charnue. — (Philippe Van Tieghem et Julien Noël Costantin, Botanique générale, 1898)
  3. (Argot polytechnicien) Élève qui n’a pas satisfait aux examens de sortie, par extension individu incapable, fainéant.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

HyponymesModifier

Fruit sec au sens botanique

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • fruit sec sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : fruit sec, sous licence CC-BY-SA.