fruit sec

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de fruit et de sec.
(Sens 3) D’après la réponse d’un élève, parmi les plus paresseux, qui répondit un jour à ses camarades qui lui demandaient ce qu’il ferait s’il n’était pas classé : « Je ferai, comme mon père, le commerce des fruits secs ». À la fin de l’année il ne satisfit en effet pas aux examens de sortie et fut appelé fruit sec.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
fruit sec fruits secs
\fʁɥi sɛk\
 
Différents fuits secs (1) : abricot, raisin, pruneau, datte, noix, noisette, …

fruit sec \fʁɥi sɛk\ masculin

  1. (Généralement au pluriel) (Alimentation) Fruit à teneur en eau réduite, ce qui leur permet une longue conservation.
    • Quand les wagashis traditionnels présentent des saveurs peu contrastées, et déclinent surtout la poésie saisonnière et la beauté visuelle, lui les réinvente en se concentrant sur le goût, incorporant dans les recettes fruits frais, fruits secs ou produits ­lactés qui en démultiplient les nuances.— (Camille Labro, Avec Shinichiro Ogata, le Japon à l’état pur s’installe à Paris, Le Monde, 27 décembre 2019)
    • Habituellement, les vacances du Nouvel An lunaire sont l’occasion pour les familles de se retrouver. La tradition veut qu’on rende des visites de courtoisie (bainian) à chaque famille, qui passe en retour visiter votre foyer. C’est un ballet continu de thé, de fruits secs, de banquets, de toasts et d’enveloppes rouges garnies de billets.— (Simon Leplâtre, Coronavirus 2019-nCoV : cloîtrés chez eux, les habitants de Wuhan racontent leur vie en quarantaine, Le Monde, 1er janvier 2020)
  2. (Botanique) Type de fruit dont la paroi des carpelles est sèche à maturité.
    • Pendant la maturation des fruits le péricarpe subit dés modifications différentes : tantôt, pendant la transformation de l’ovaire en fruit, les parois de celui-ci grandissent sans s’épaissir, et à la maturité ces parois se dessèchent : on a alors un fruit sec. La Giroflée, le Haricot, la Jacinthe ont des fruits secs.— (Louis Mangin, Cours élémentaire de botanique conforme aux programmes pour la classe de cinquième, enseignement secondaire classique 2e édition, Paris, 1895, p.98)
    • Un fruit sec qui ne s’ouvre pas est un achaine ; s’il s’ouvre, c’est une capsule. Un fruit charnu qui ne s’ouvre pas est une baie ; s’il s’ouvre, c’est une capsule charnue. — (Philippe Van Tieghem et Julien Noël Costantin, Botanique générale, 1898)
  3. (Argot polytechnicien) Élève qui n’a pas satisfait aux examens de sortie, par extension individu incapable, fainéant.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

HyponymesModifier

Fruit sec au sens botanique

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • fruit sec sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : fruit sec, sous licence CC-BY-SA 3.0.