FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin furo, furonis, qui a donné l’ancien français fuiron (« belette furet ; voleur »), de là, le diminutif fuiret.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
furet furets
\fy.ʁɛ\
 
Un furet dressé pour la chasse (1).

furet \fy.ʁɛ\ masculin (pour une femelle, on dit parfois furette)

  1. (Zoologie) Petit carnivore de la famille des mustélidés, forme domestique (Mustela putorius furo) du putois (Mustela putorius putorius).
    • Mais les roches les plus écartées ne purent servir d'asile aux malheureux lapins ; les Jerseyens les-y suivirent avec leurs furets, et les derniers descendants de cette population, jadis si nombreuse, disparaissent chaque jour un à un, grâce à ce terrible moyen de destruction. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Le furet qui rivalisait de fidélité avec le chien, et dont son maître ne parle qu’avec des larmes dans les yeux, était presque toujours une furette. — (revue Musée universel, 1872, page 126)
  2. (Figuré) Personne rusée qui furète.
  3. (Jeux)
    1. Jeu populaire chez les enfants. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
      • Quant à l’harmonieuse cohésion où se neutralisaient depuis quelque temps, par la résistance que chacune apportait à l’expansion des autres, les diverses ondes sentimentales propagées en moi par ces jeunes filles, elle fut rompue en faveur d’Albertine, une après-midi que nous jouions au furet. — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919)
    2. Rôle tenu par un des joueurs dans le jeu du même nom. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
      • D’un seul coup, une foule d’espoirs jusque-là invisibles à moi-même cristallisèrent : « Elle profite du jeu pour me faire sentir qu’elle m’aime bien », pensai-je au comble d’une joie d’où je retombai aussitôt quand j’entendis Albertine me dire avec rage : « Mais prenez-là donc, voilà une heure que je vous la passe. » Étourdi de chagrin, je lâchai la ficelle, le furet aperçut la bague, se jeta sur elle, je dus me remettre au milieu, désespéré, regardant la ronde effrénée qui continuait autour de moi, interpellé par les moqueries de toutes les joueuses, obligé, pour y répondre, de rire quand j’en avais si peu envie, tandis qu’Albertine ne cessait de dire : « On ne joue pas quand on ne veut pas faire attention et pour faire perdre les autres. On ne l’invitera plus les jours où on jouera, Andrée, ou bien moi je ne viendrai pas. » — (Marcel Proust, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919)
  4. (Technologie des réacteurs nucléaires) Ensemble comprenant un tube convoyeur reliant un laboratoire à une source d’irradiation, dans lequel est propulsée une navette contenant des échantillons à irradier à des fins expérimentales.
  5. (Plomberie) Outil à embout en queue de cochon monté sur un flexible, qu’on introduit dans un tuyau pour le désobstruer
    • la baignoire ne se vide plus, il va falloir passer un furet dans la vidange.

SynonymesModifier

Outil flexible pour désobstruer un tuyau

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • furet sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier