Voir aussi : füst, fûst

FrançaisModifier

Forme de verbe Modifier

fust \Prononciation ?\

  1. (Archaïsme) Première personne du singulier du passé simple de estre (être), orthographe ancienne de fut[1].

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Etienne Guichard, L’harmonie etimologique des langues, 1618.

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin fustis (« bâton, pieu »).

Nom commun Modifier

fust \Prononciation ?\ masculin

  1. Bois, fût, poutre.
    • rendre [à quelqu'un] le mairien de son fust, rendre la pareille.
  2. Bois, manche en bois.
    • flael de fust — (La Chanson de Guillaume, édition de Stearns Tyler, vers 3212)
  3. Bâton (de bois).

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin fustis.

Nom commun Modifier

fust masculin

  1. Bois, arbre, bâton, fût.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du latin fustis (« bâton, pieu »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fust fustoù

fust \Prononciation ?\ masculin

  1. Fût, crosse.

CatalanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin fustis.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fust
\Prononciation ?\
fusts
\Prononciation ?\

fust [Prononciation ?] masculin

  1. Variante de fusta.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français fust.

Nom commun Modifier

fust

  1. Fût, tonneau.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 14,7 % des Flamands,
  • 83,9 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]