Voir aussi : fute, fûté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif 1) (1645) Plus correctement fûté, bien attesté par l’usage bien que non recensé par les dictionnaires, participe passé adjectivé de se fuster[1] « se tailler, se sauver, s’instruire par l’expérience [en parlant d’un animal, qui ayant manqué d’être capturé, sait esquiver les pièges] ».
Selon certains[1] de se futer, forme dialectale de se fuiter, dérivé de fuite auquel cas la variante fûté est erronée. Les plus stupides bestes…, estans une fois eschapées du piège, se futent et n’y retornent plus.
(Adjectif 2) Dérivé de fût avec le suffixe .

Adjectif 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin futé
\fy.te\

futés
\fy.te\
Féminin futée
\fy.te\
futées
\fy.te\

futé \fy.te\ masculin

  1. Qui est fin, rusé, adroit.
    • Cet homme est futé.
    • Elle est bien futée.
    • C’est un futé matois.
    • Un air futé, une mine futée, un sourire futé.
    • Toute cette physionomie de naine futée était comme le masque vivant de l’intrigue, de l’ambition active et envieuse. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Distraction ou manque de jugement, plusieurs suspects peu futés ont facilité le travail des policiers en 2020. — (Antoine Lacroix, Voici les criminels les plus imbéciles de cette année, Le journal de Québec, 28 décembre 2020)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Adjectif 2Modifier

Singulier Pluriel
Masculin futé
\fy.te\

futés
\fy.te\
Féminin futée
\fy.te\
futées
\fy.te\
 
Bêche futée (sens héraldique)

futé \fy.te\ masculin

  1. (Héraldique) Qualifie le fût, le bois d'un meuble dont la couleur est d'un autre émail.
    • D’or à trois javelines de gueules, futées de sable.
    • De gueules à la bêche d’argent futée d’or, mantelé d’azur à deux étoiles d’argent, au chevron d’or brochant sur la partition, qui est de Moriat dans le Puy-de-Dôme → voir illustration « bêche futée »

PrononciationModifier


HomophonesModifier

ParonymesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier