Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français gaschier, gasser, waschier, guaschier, du vieux-francique waskon (« laver, délayer avec de l’eau »).
Pour le sens « manquer son ouvrage », probablement du fait que du plâtre ou du mortier gâchés ne peuvent pas être réutilisés après avoir durci.

Verbe Modifier

gâcher \ɡɑ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Maçonnerie) Délayer du plâtre, du mortier avec de l’eau.
    • Gâcher du plâtre.
    • (Absolument) Gâcher lâche, serré.
  2. (Par analogie) Recouvrir de terre.
    • Gâcher du blé : entourer de terre les racines de la plante.
    • Gâcher une meule de paille, la couvrir de terre délayée.
  3. (Figuré) Faire un ouvrage grossièrement, négligemment, sans goût, et (Par extension) Gâter, manquer ce que l’on fait.
    • Gâcher la besogne.
    • C’est du travail gâché, gâcher un beau sujet.
    • Gâcher une situation, une occasion.
    • Alors, maintenant, vous savez ce qu'il me dit ? Que j'ai gâché sa vie ! — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • Il est grand temps de relever la tête ! les masculinistes sont là pour réaffirmer la fierté d'être un homme, face aux harpies féministes. Lacroix a bien raison : ces viragos nous gâchent la vie. — (Élise Fontenaille, L'homme qui haïssait les femmes, Grasset, 2011)

SynonymesModifier

Délayer :

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier