géométrique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin geometricus, issu du grec ancien γεωμετρικός, geômetrikos (« id. ») → voir géomètre et -ique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
géométrique géométriques
\ʒe.ɔ.met.ʁik\

géométrique \ʒe.ɔ.met.ʁik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la géométrie.
    • Mes yeux, sous les paupières crispées, étaient traversées d’images de feu, de dessins géométriques lumineux, et je croyais les sentir s’arracher par saccades de leurs orbites, comme poussés de l’intérieur. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • A l'inverse, l'étendue de telle plaine divisée en une mosaïque de parcelles culturalement distinctes se verra différenciée par des contenus, eux aussi dotés d'attributs géométriques et de surface. — (Yves Poinsot, Comment l'agriculture fabrique ses paysages, p.15, Karthala Éditions, 2008)
    1. (Figuré) Qui parait être issu de la géométrie.
    2. (Géométrie) Qui s’étudie, se démontre par la géométrie.
      • Méthode géométrique.
      • Démonstration géométrique.
  2. Mathématique, scientifique, rigoureux, précis.
    • Le terrible Pascal, hanté par son esprit géométrique, doutait sans cesse : il ne se tira de son malheur qu’en se précipitant dans la foi. — (Chateaubriand, Vie de Rancé, 1844)
  3. (Mathématiques) Qui progresse de manière exponentielle.
    • La suite des puissances entières de 2 (1, 2, 4, 8, 16…) est une suite géométrique de raison 2.
    • Mais quand, avec la baisse des prix, le manque de confiance, le krach de Wall Street, les gens cessèrent d’acheter, ce chômage augmenta en progression géométrique. — (André Maurois, Chantiers américains, 1933)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier