Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
galactologue galactologues
\ga.lak.tɔ.lɔg\

galactologue \ɡa.lak.tɔ.lɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. Écriture fautive de galactagogue.
    • Plusieurs membres de la Société semblèrent contester l'influence de l'électricité, et parurent disposés à ne voir, dans la montée du lait consécutive à l'emploi de cet agent, qu'une coïncidence, l'excitation produite par l'approche de l'enfant, par ses succions répétées, suffisant pour établir la sécrétion du lait, et pouvant ainsi donner le change sur l'efficacité galactologue d'un moyen thérapeutique. — (« Rétablissement de la sécrétion lactée sous l’influence de l’électricité », par M. L. Fournier, dans le Journal de pharmacie et de chimie, 3e série, tome 41, Paris : chez Victor Masson & fils, 1862, p. 515)
    • Nous avons incidemment essayé aussi le galega, l’ortie blanche, le fenouil et l'anis, en infusions à. la dose de 20 à 50 gr. pour 1000. Ces agents réputés cependant galactologues se sont montrés absolument incapables de faire augmenter les courbes de sécrétion lactée. — (Annales de la Société de médecine de Lyon, Impr. Perrin, 1908, page 90)

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
galactologue galactologues
\ga.lak.tɔ.lɔg\

galactologue \ɡa.lak.tɔ.lɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. (Désuet) (Médecine) Médecin qui traite les maladies dans lesquelles on emploie les sucs laiteux.

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
galactologue galactologues
\ga.lak.tɔ.lɔg\

galactologue \ɡa.lak.tɔ.lɔɡ\ masculin

  1. Écriture fautive de galactagogue.
    • Il faut aux nourrices un régime riche en hydrocarbones;les féculents. les légumes sucrés et ceux qui sont riches en matières grasses sont très propres à augmenter la sécrétion lactée. Les légumes verts ne doivent cependant pas être proscrits; la carotte, la betterave, le pissenlit, la chicorée, le persil, la laitue, les navets et les épinards ont même été longtemps considérés comme des galactologues. — (Annales d'hygiène publique, industrielle et sociale, vol. 11-12, J.-B. Baillière et fils, 1909, page 458)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  • François Raymond, Dictionnaire des termes appropries aux arts et aux sciences et des mots nouveaux que l'usage a consacré, Paris : chez Masson & fils, 1824, p. 251
  • Dictionnaire des dictionnaires, ou, vocabulaire universel et complet de la langue française, tome 2 (G-Z), Sociétés de Paris, Londres & Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, p. 10
  • Louis-Nicolas Bescherelle, Dictionnaire national, ou, Dictionnaire universel de la langue française, vol. 2, Paris : chez Simon & chez Garnier frères, 1851, p. 5