Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1135) Probablement du vieux-francique *walah-hlaupan (allemand wohl laufen et néerlandais wel lopen), littéralement « bien courir », romanisé en *(g)wa(la)loppāre.

Verbe Modifier

galoper \ɡa.lɔ.pe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Aller le galop.
    • Un cheval qui galope bien, qui galope sur le bon pied.
  2. (Par extension) Être sur une monture, dans un attelage qui va le galop.
    • Nous admirions des choses nouvelles […] Des cavaliers à burnous flottant galopaient sur des chevaux merveilleux. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, p. 112)
  3. (Figuré) (Familier) Faire beaucoup de démarches, courir beaucoup pour quelque affaire.
    • Il a galopé par tout Paris pour cette affaire.
  4. (Populaire) Marcher, parler ou lire avec précipitation.
    • Pourquoi galoper ainsi ? Lisez plus posément.

galoper transitif

  1. (Rare) Faire courir au galop, en parlant du cheval.
    • On le citait partout et en toutes occasions, soit qu’il galopât son cob irlandais, le matin au Bois ; soit qu’il menât son attelage russe, l’après-midi […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
  2. (Figuré) Tourmenter violemment.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier